Traversée du Mont Pelvoux

Massif du Mont Blanc, il fait mauvais. Surprenant. L’arête Forbes sera pour une autre fois. Plan B. Les Alpes du Sud, Briançon, il fait beau. Surprenant. Julien, Florian et moi prenons donc la direction du Pelvoux pour faire sa célèbre traversée. C’est parait-il l’une des plus belle dans ce niveau de difficulté. Je confirme. Il y a de tout, un couloir raide, un plateau majestueux, une vue à 360° (tiens on ne voit pas le Mont Blanc ?), un glacier tourmenté (des crevasses, des séracs), du rocher, des rappels et un retour par des vires d’Ailefroide très très aérien. Une course à faire, définitivement.