La Grande Lui – Arête Nord-Ouest et Traversée

Une course en montagne ne se passe jamais comme prévu. Il y a tant d’aléas, la météo, les conditions, la forme physique des protagonistes, les erreurs d’itinéraire, la corde qui se coince etc. Cette fois-ci, ce fut un glacier. Le glacier de Saleinaz. Sur le topo, c’était évident, « descendre rive droite pendant 30mn avant de le quitter pour monter vers le refuge« . Une fois le crux de la voie passé, la face NW, puis le couloir W descendu, nous pensions la course finie. Pas du tout. Ce n’était que le début d’une longue longue errance (plus de 2h). Je n’avais jamais vu un glacier si crevassé. Nous étions tel Thésée au milieu du labyrinthe de Dédale … sans fil d’Ariane. Nous dûmes nous résoudre à plonger dans les crevasses, escalader des lames gelées pour enfin sortir de ces méandres glacés.