Dôme des Glaciers version sauvage

Nous étions parti avec Julien pour faire la traversée Trè la Tête – Lée Blanche – Dôme des Glaciers. Nous avons déposé la voiture aux Lanchettes pour éviter la longue montée et surtout la très longue descente Contamines-Conscrits. Nous avons atteint les Conscrits en passant par Robert Blanc (accueil génial), le col du Mont Tondu. Réveil 2h du matin (orage et pluie), réveil 4h (pluie), réveil 6h avec tout le monde. 100 personnes quand même, c’est fou le succès des Dômes de Miage, mais avec ce monde, ça ne fait pas rêver. Après discussion et voyant la pluie s’arrêter, nous décidons avec Julien de tenter le Col des Glaciers puis le Dôme. Pari réussi, nous sommes seul, les pentes de neige pas si pourris par la pluie et malgré un brouillard épais nous trouvons le col. La montée au col n’est pas très longue (40m), heureusement car c’est un tas de pue où rien ne tient. La traversée des arêtes des Lanchettes est superbe et la montée au Dôme est magnifique. Un itinéraire bien sauvage. La descente droit dans le glacier n’est pas si évidente que ça et il faut négocier quelques belles crevasses.